Categories
Belgique

Saisie d’un macaque de Barbarie par l’Inspection CITES

Saisie d’un macaque de Barbarie par l’Inspection CITES

Ce mardi 25 août, les inspecteurs du SPF Santé ont saisi un singe menacé d’extinction, détenu illégalement au domicile d’un particulier. Le macaque de Barbarie a été placé aux bons soins de la Fondation AAP qui mène un projet dédié à la survie de ce singe tout particulièrement menacé.

Le macaque de Barbarie est au bord de l’extinction. Près de 10 000 singes vivent encore à l’état sauvage au Maroc et en Algérie. Mais cette population décroît rapidement, victime du braconnage et de la destruction de son habitat naturel.
Le macaque de Barbarie est protégé par la Convention CITES. Il figure sur la liste I de la Convention qui interdit la capture dans la nature et le commerce des espèces sauvages reprises sur cette liste. Cette inscription est récente. Elle a été proposée par l’Union européenne et le Maroc en 2016 et est entrée en vigueur en février 2017.

Détenir un animal repris sur la liste I est interdit sauf si le propriétaire dispose d’un

Après avoir constaté que ni l’une ni l’autre de ces démarches n’avaient été accomplies par le propriétaire, les inspecteurs de la cellule espèces du SPF Santé ont mené une enquête administrative qui a révélé que l’animal avait été prélevé dans la nature au Maroc, transporté et commercialisé illégalement. Les inspecteurs et les experts CITES ont ensuite cherché une solution d’accueil pour le singe et ont contacté la Fondation AAP. 

Born to Be Wild est un projet de coopération internationale dédié exclusivement au macaque de Barbarie. La Fondation AAP dirige le projet et travaille en étroite collaboration avec l’IFAW (International Fund for Animal Welfare -Fonds International pour la Protection des animaux) et d’autres organisations. Des membres de la Fondation ont aidé les inspecteurs du SPF lors de la saisie et du transport du singe vers sa nouvelle résidence.

Source